Fait divers : Il retrouve sa femme dans un téléphone portable à Lomé


Comment Mimi a pu se trouver en même temps à Lomé et à Niamey ? Chers lecteurs, il ne s’agit pas d’un fait irrationnel. Et vous allez bien le comprendre en suivant pas à pas le récit qui va suivre. La technologie moderne ne produit pas que du miracle, elle fait aussi le malheur des foyers.

Quand Mimi a souhaité bon voyage à son époux, elle s’attendait à le revoir revenir en chair et en os, et en entier. Surtout que Soumaïla ne manquait jamais de se charger de nombreux cadeaux pour son épouse. Très active, il lui arrivait une à deux fois dans le mois de se rendre à Lomé pour ses affaires. Le petit détaillant qu’il était, il y a de cela deux ans environ, a prospéré et est devenu désormais un grossiste qui ravitaille son réseau de petits détaillants de chaussures et vêtements.

Revenons à la ligne pour ne pas perdre le fil de notre récit. Il y a à peine deux semaines de cela, pour ses affaires, Soumaïla était dans la capitale togolaise. Un matin alors qu’il se promenait dans les rues de Lomé, il fut frappé par une boutique de vente de téléphones portables. Il décida alors de prospecter le lieu pour s’en procurer un à sa bourse. Mais il fit comprendre au boutiquier qu’il voulait un spécimen genre muni d’une camera photo. C’est lors de l’essai que le choc se produit. L’intérêt de Soumaïla fut porté sur un téléphone « seconde main ». Son interlocuteur lui fit comprendre que l’appareil était à vendre et lui avait été confié par un de ses clients. En défilant sur les photos qui se trouvaient dans l’appareil, histoire de jauger de la qualité de l’option camera photo qu’il contenait, quelle ne fut la surprise de Soumaïla de se trouver nez à nez avec son épouse Mimi, dans le cellulaire bien sûr. Qu’est-ce que sa femme peut bien foutre dans un téléphone portable à plus d’un millier de kilomètres du Niger, dans un autre pays ? Avait-elle une double vie ? Cela fut d’autant plus surprenant pour lui dans la mesure où, en sa connaissance, Mimi n’a jamais séjourné à l’extérieur. Il s’offrit le fameux téléphone et précipita son retour au pays. Il n’eût pas la patience d’attendre un seul jour et quelques heures seulement après son débarquement, il demanda des explications à son épouse, sur la présence de sa photo dans le téléphone portable d’un homme et de surcroît à Lomé, avec évidemment la preuve à l’appui. Mimi aura juré sur les seins de sa mère, la barbe de son père et sur Dieu ne pas comprendre comment une telle chose a pu se passer, Soumaïla a refusé de la croire. Après deux jours d’interminables discussions et chamailleries, grâce à certaines caractéristiques de la photo, on arriva à trouver la piste que cette image a été prise au domicile des parents de Mimi. Certains membres de la famille de la jeune femme se sont souvenus que la photo datait d’un an lors du passage d’un cousin paternel de Mimi qui se trouverait présentement à Lomé. Mais difficile de faire boire une telle couleuvre à Soumaïla. En attendant que la colère de son époux ne se dissipe, Mimi est restée chez ses parents.                                                                        O.K

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :