ASO/EPT Niger : Réussir le pari de l’Education Pour Tous d’ici 2015


Depuis la tenue du Forum mondial de l’éducation de Dakar au Sénégal, il y a une dizaine d’années et qui a regroupé des représentants de 164 gouvernements, le mois d’avril de chaque année, des organisations de la société civile active en éducation à travers le monde célèbrent la semaine mondiale d’action en faveur de l’éducation pour tous.

Issa Kassoum, Coordonnateur ASO/EPT NIGER

A l’issue de ce forum, un certain nombre d’objectifs ont été clairement identifiés auxquels, il faut nécessairement apporter des réponses urgentes. Il s’agit principalement : de développer la protection et l’éducation de la petite enfance ; d’offrir à tous les enfants, et en particulier aux filles, une éducation primaire gratuite et obligatoire de bonne qualité ; d’assurer aux jeunes et aux adultes un accès équitable aux programmes d’acquisition des connaissances et des compétences de la vie courante ; d’améliorer de 50 % l‘alphabétisation des adultes ; d’instaurer l’égalité entre les sexes dans l’enseignement primaire et secondaire et enfin améliorer la qualité de l’éducation – notamment l’alphabétisation et l’acquisition des compétences de calcul et de la vie courante.

Dans le cadre de la célébration de cette semaine d’action mondiale 2010, l’Association des Syndicats et ONGs en faveur de l’Education Pour Tous (ASO/EPT) Niger a organisé un atelier à l’intention de ses membres le jeudi 28 janvier dernier dans les locaux du Centre de Formation des Cadres de l’Alphabétisation (CFCA). Ainsi, durant deux jours, les participants à cette rencontre ont échangé sur les procédures à suivre pour pouvoir mener à bien la préparation de cette semaine. Pour le premier responsable de cette structure, M. Issa Kassoum, il faut dès à présent s’investir en faisant «des choix judicieux, raisonnables, réaliste et réalisables qui puissent prendre en compte les préoccupations des acteurs que nous sommes et ce dans une approche participative et inclusive aux seuls fins d’amener les décideurs (gouvernement et PTF) de notre pays à s’investir d’avantage pour la réalisation de l’Education Pour Tous les enfants du Niger». Les responsables de cette association sont d’ores et déjà à pied d’œuvre pour faire de cette semaine une réussite au Niger. Le souci pour ASO/EPT est de «rassembler un nombre sans précédent de 1 million de sympathisants à travers le Niger, pour démontrer le soutien massif de l’opinion à l’égard d’un renforcement des engagements politiques en faveur de l’éducation», soutient M. Issa Kassoum. Le financement de l’éducation constitue le thème central de la SMA 2010. Pour y arriver, il faut donc une mobilisation à tous les niveaux, pouvoirs publics et populations. Cette année 2010, il faut le rappeler, l’Afrique du Sud organisera le sport le plus prisé à travers le monde, le football. Compte tenu de l’engouement que cette discipline suscite au niveau de la population, les responsables de la société civile active en éducation exposeront leurs préoccupations quant à la nécessite pour les gouvernements de porter un regard attentif sur l’éducation. A l’occasion donc de cette coupe du monde, une grande campagne sera lancée, campagne dénommée : 1BUT : l’Education pour tous. Cette initiative soutenue par la CME, la FIFA et d’autres organisations, dira Issa Kassoum, «offre une occasion unique d’utiliser cette plateforme pour communiquer notre message sur l’urgence de la crise dans l’éducation et les besoins financiers requis pour la résoudre».

Ibrahim Amadou

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :