Mouvement Patriotique pour la défense du Peuple et de la Nation : La déconfiture 


Depuis quelques semaines, des remous sont observés au sein de la Société civile nigérienne notamment celle dont le Général de la Refondation, Nouhou Mahamadou Arzika détenait jusqu’ici le leadership. Les masques commencent à tomber. Les jeunes refondateurs découvrent, abasourdis, le vrai visage de celui que Tandja appelle affectueusement « Amalé ». Amalé, c’est le dromadaire, cet animal robuste et résistant à toute épreuve vivant dans le désert De la Coalition Equité / Qualité au Mouvement Patriotique Nigérien en passant par le Mouvement Citoyen, Nouhou Mahamadou Arzika aura tout essayé…

Dans sa volonté de soutenir Tandja même au risque de renier tout ce qu’il a dit ou fait pour les acquis démocratiques, pour plus de justice et d’équité, le « Général de la Rue publique » est tombé plus bas. En se mettant au service de son mentor qui a opté pour la violation de la Constitution du 9 Août 1999 notamment à travers l’usage abusif de l’article 53 de ladite loi fondamentale, Nouhou Arzika s’est fourvoyé. Sous son couvert de défenseur des plus faibles, il a fortement contribué à commettre des délits punis par la loi. Toutes ces infractions pourraient, un jour ou l’autre, faire l’objet de poursuites judiciaires. C’est certainement ce que les lieutenants les plus proches de Nouhou ont compris. Ils ont donc décidé de se démarquer de lui en créant leur propre structure dénommée Forum pour la Démocratie et la Paix. Leur objectif ? Le faire descendre de son piédestal, en d’autres termes le débarquer, le mettre hors-jeu.

Il faut dire que depuis l’historique marche du 15 mars 2005 qui a connu un énorme succès, Nouhou Mahamadou Arzika se considère comme un dieu sur terre. Il devient vite un grand marchand d’illusions, faisant de ses propres rêves, des réalités. Il s’empêtre dans les méandres de la vie sociopolitique et économique et s’essaie en tout. A la fois politologue, économiste – planificateur, juriste, constitutionnaliste, penseur – concepteur, l’auteur de « Pour un Niger émergent » est partout et nulle part à la fois. Agressé au quotidien par micro et caméra, il est présent sur les plateaux de télé ou dans les studios de radio au moins 18h sur 24. On n’entend que lui sur tous les sujets au point où, les Nigériens ont fini par se convaincre que leur pays a un vice-président officieux. Nouhou avait pratiquement fini par convaincre que la «refondation» est une porte ouverte sur l’avenir. Mais, comme tout le monde le sait, le mensonge a beau courir cent (100) jours, la vérité le rattrapera en un (1) seul jour. Et ça, les anciens fans l’ont bien compris et justement c’est ce qui arrive aujourd’hui au Mouvement Patriotique pour la défense du Peuple et de la Nation de Nouhou Arzika. Mais c’est loin d’être terminé car la disgrâce est pour bientôt.                                      K.M

Paru dans le courrier N°90

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :