Rébellion au sein de la refondation : Nouhou Arzika désavoué par sa bande

La société civile de la refondation de la République regroupée au sein du Mouvement Patriotique pour la Défense de la Nation et du Peuple (MPDNP) piloté par Nouhou Arzika, est en ébullition. La crise qui couvait depuis quelques semaines a fini par phagocyter ceux qu’on présente comme le rempart du régime institué depuis le 18 août 2009. Au centre de la colère de cette frange des soldats de la 6ème République, la gestion cavalière du Mouvement par le président Nouhou Arzika. Mais en réalité derrière les arguments ressassés par ‘’les soldats rebelles’’ pour justifier leur désaffection se cache bien un malaise lié à la prochaine formation du prochain gouvernement de la refondation qui divise déjà les principaux acteurs de la refondation.

Ce n’est pas la première fois que des crises de ce genre interviennent dans le paysage de la société civile nigérienne. Par le passé déjà des fractures ont affecté des centrales syndicales, des fronts et mouvements de la société civile nigérienne. Mais, c’est pour la troisième fois que les Mouvements conduits par Nouhou Arzika se disloquent souvent à la douce, sans tapage. Ce fut d’abord la Coalition Qualité Equité contre la Vie Chère qui s’est dispersée en raison de la personnalité envahissante de celui qui a été placé à sa tête. Ce fut ensuite l’émiettement du Mouvement Citoyen pour la Paix et la Démocratie qui va sombrer pour les mêmes raisons. La personnalité imprévisible, mégalomaniaque et passionnée de Nouhou Arzika va finir par avoir raison du MPDNP, mouvement qu’il a crée en pleine phase de ‘’la refondation de la République’’ avec un certain nombre d’organisations de jeunes. Le jeudi 4 février 2010, une douzaine d’organisations issues du Mouvement de Nouhou Arzika vont claquer la porte pour créer le Forum pour la Démocratie et la Paix (FDP). Les responsables de ces jeunes organisations reprochent au leader du MPDNP, sa gestion cavalière du mouvement et ses positions radicales dans la crise politique qui affecte notre pays depuis plusieurs mois.

Lire la suite

Publicités